Bonjour à toutes ! Aujourd’hui j’ai envie de vous montrer la manucure de flemmarde que j’ai faite cette semaine… Mardi soir, vers 22h, je décide subitement que je dois changer ce que j’ai sur les ongles et comme je n’ai pas envie de me coucher tard, je me dis que c’est l’occasion de partir farfouiller dans ma boîte à patches NCLA – il se trouve que j’en ai tout plein mais que je ne les porte presque jamais. Mon choix se porte finalement sur le modèle Flash Fete.

NCLA FLASH FETE LD_06

Le motif de ces patches reproduit la coquille de l’ormeau (un jouli coquillage). Moi, comme une quichasse, je croyais que c’était un motif de marbre bizarre jusqu’à ce que j’aille lire la description du produit sur le site NCLA. Enfin bref, coquillage, marbre, quoi que ce soit, ce motif est très beau !

NCLA FLASH FETE LD_04

NCLA FLASH FETE LD_07

NCLA FLASH FETE LD_05

Pour les poser, j’ai bien sûr adopté la vieille technique indienne de la base peel-off sous les patches. Point positif : cela permet d’éviter de s’arracher une couche d’ongle quand on les décolle. Point négatif, si vous les posez comme un cochon et faites des bubulles, ils se décolleront un peu trop facilement. Il vous faudra maroufler gaiement en somme.

NCLA FLASH FETE LD_01

NCLA FLASH FETE LD_02

Les patches permettent une manucure vraiment rapide et qui en jette. Personnellement, j’ai du mal à les utiliser parce que je n’arrive pas à m’empêcher de les décoller au moindre accroc, en l’occurrence cette fois il y avait 2-3 bubulles que je n’avais pas suffisamment marouflées, et à midi le lendemain de la pose j’en avais déjà décollé 2. Je ne peux pas lutter, c’est plus fort que moi ! Malgré tout, je continue à en acheter parce que je ne peux pas résister à l’appel de ces motifs tous plus jolis les uns que les autres…

Et vous, vous faites partie de la team patches ou pas ?

J’espère que ça vous a plu les copines, je vous embrasse, à très vite ❤

Publicités